Hary Ratsimbazafy

Une histoire de rythmes …

 

Hary

 

Né à Tananarive, capitale de la “grande île” de Madagascar, Hary Ratsimbazafy est sensibilisé dès son plus jeune âge à la musique qui, dans son pays, se transmet très souvent par tradition orale. Durant des années, il s’acharne à reproduire les rythmes et les breaks de ses idoles sur un instrument de “fortune” ou en s’entraînant chez un ami qui avait la chance de posséder une batterie, avant d’acquérir la sienne à l’âge de 24 ans.

 

Musicien autodidacte, il participe activement aux ateliers jazz du centre germano malgache de Tananarive sous la direction de Tovo Andrianandraina, puis à l’alliance française avec Haja Ravaloson. Très vite batteur de plusieurs formations locales, il est sollicité par de nombreux studios d’enregistrement afin d’accompagner des groupes de jazz, rock, métal et variété.

_DSC8577

Il joue régulièrement dans les clubs de Tana, part en tournée en France avec le groupe Railovy, accompagne le saxophoniste Sadao Watanabe lors du festival de jazz Madajazzcar et se produit avec le guitariste Datita Rabeson au festival de jazz “Lafet Jazz” des Seychelles.

Puis il s’installe à l’île de la Réunion où il suit le 3ème cycle du Conservatoire National de Région en classe de jazz. Il intègre plusieurs formations et se produit dans les jazz- clubs, centres culturels et théâtres de l’Ile, notamment en première partie d’Henri Texier lors du festival de Jazz en Plein Air. Il retourne jouer au festival de jazz à Madagascar avec le quartet de Céline Bonacina et y accompagne également la pianiste américaine Katy Roberts.

C’est avant de quitter la Réunion pour la métropole qu’il enregistre l’album “Vue d’en haut”, un jazz original dans lequel il apporte la culture rythmique de son pays.

Il intervient également en master- class autour de la polyrythmie des musiques métissées de l’océan indien et des musiques cubaines.

_DSC3989

Share This: